Cyril ETESSE

Cyril ETESSE

COMEDIEN HUMORISTE



Vous nous emmerdez avec Dieudonné !

12 janvier 2014
Divers - 1 commentaire

Après des semaines de propos criards, de vindictes assassines, de petites phrases qui font mal tant de la part de personnalités de la télévision que de sombres anonymes qui goûtent au plaisir de la diatribe grâce au sacro-saint Média Internet, je crois qu'on peut enfin le dire : Vous nous emmerdez avec Dieudonné.

Vous nous emmerdez avec Dieudonné.
Vous qui le détestez, vous nous emmerdez à l'enfoncer, en en faisant le nouvel ennemi public numéro 1, dénonçant chaque jour un peu plus ses dérives et ses excès. Vous avez l'air malin quand on voit avec quel entrain vous tentez de le museler, quand certains d'entre vous hackent son site et révèlent les noms et adresses de ceux qui ont un jour acheté ses produits dérivés, comme aux plus tristes heures de la délation dans notre Pays... Une époque et un état d'esprit que pourtant vous condamnez d'ordinaire et qu'on croyait révolus. Vous ne voyez même pas qu'en en faisant un martyr boycotté de tous, vous le mettez dans une lumière qu'il n'aurait jamais eu en temps normal.
Vous les politiques, vous nous emmerdez à l'interdire au nom du combat contre le racisme et l'antisémitisme. Un noble combat pourtant, mais qu'attendez-vous alors pour interdire certains hommes politiques aux propos dégueulasses (puisque votre argument est que Dieudonné n'est plus un humoriste mais un homme politique engagé), et à montrer du doigt les élus qui du bout des lèvres demandent à ce qu'on mette à l'image "un peu plus de blancs" pour montrer une jolie image de notre Pays qui qu'on le veuille ou non est multicolore aujourd'hui.
Vous êtes là quand Dieudonné heurte. Très bien. Où êtes-vous quand des spectacles ou des journaux font leur beurre en insultant les croyances catholiques ou musulmanes des gens qui votent pour vous ?
Vous nous emmerdez, vous les artistes, qui gerbez sur Dieudonné, insistant sur ses dérives et ses propos chaque jour, vous qui lui baisiez les pieds il n'y a pas si longtemps, arguant à qui voulait l'entendre que "Dieudo, c'est le meilleur d'entre nous".

Vous nous emmerdez avec Dieudonné, vous qui le soutenez vaille que vaille. Vous nous bassinez avec l'excuse de la provocation ou de la liberté d'expression, prétextant souvent que Desproges parlait des Juifs avec des propos violents pour l'époque dans son spectacle et qu'il n'avait pas eu le même traitement que Dieudonné. En même temps, Desproges ne fricotait pas sourire aux lèvres avec Jean-Marie Lepen, ni ne faisait monter sur scène des négationnistes reconnus, ne permettant pas ainsi de nourrir une ambiguité certaine, hors de la scène.
Vous nous emmerdez avec cette obsession des Juifs, voyant des complots partout. Vous dites comme Dieudonné que les Juifs avec la déportation, n'ont pas le monopole de la souffrance. Que d'autres peuples ont souffert. C'est vrai. Oui, il y a eu l'esclavage pour les noirs, il y a eu le Génocide Arménien, j'en passe et tellement d'autres... Pourquoi alors un acharnement sur le peuple Juif ? Pourquoi ne pas dénoncer tous les massacres, toutes les haines, toutes les folies ? D'aucuns diront que Dieudonné le fait ou l'a fait. Et c'est pour ça que le thème du Juif revient encore et toujours à en devenir du martèlement qui frise la paranoïa ? Pour être subversif, ou anti-système (système dont il profite bien, va), il faut nécessairement railler toujours les mêmes ? La déportation est une horreur, qui plus est, qui est encore très fraiche, que certains encore de ce monde ont vécu, ont vu. Ça ne justifie pas le deux poids deux mesures ou qu'on ne puisse pas "en rire", je ne le justifie pas, ça explique juste un peu aux obtus pourquoi le sujet est plus sensible qu'un autre, et ce n'est pas une question de complot, arrêtez de nous faire chier avec ça, on n'est pas dans X-Files. Surtout que beaucoup arrivent à plaisanter sur ce sujet en ne franchissant pas les limites du malaise.
Vous nous emmerdez avec votre hurlement à la dictature, à la censure dès qu'on parle des Juifs ou qu'on attaque le gouvernement. Si on vivait sous la censure, et qu'on ne pouvait parler de ces thèmes ou être irrévérencieux, vous ne pensez pas qu'on aurait interdit aussi les spectacles d'artistes comme Jérémy Ferrarri, Stéphane Guillon, Gérald Dahan, Gaspard Proust et tant d'autres ? Tous ont été ou sont virulents sur scène. Seul Dieudonné pose problème.
Vous nous emmerdez avec la quenelle. Non, en effet, la quenelle n'est pas un geste antisémite. C'est un geste grossier et stupide. Comment ne pas comprendre qu'il soit pourtant considéré comme tel quand des petits cons se prennent en photo faisant ce geste sur des lieux de commémoration et de recueillement Juifs, à Auschwitz ou devant l'école où ont été assassinés des enfants lors de la tragédie de Toulouse... et que Dieudonné ne condamne pas ? Ne dise rien ? Ne s'adresse pas à ces fans en disant "Arrêtez, vous déconnez". Un peu facile de dire que le geste ne lui appartient plus. Nourrir une ambiguité, ne pas être clair sur un propos, un geste, conduit à la dérive chez les esprits faibles. Les plus intelligents auront compris que ce geste peut être fait au nez des dirigeants politiques de tous bords, même s'il ne fleure pas le bon goût et qu'il ne résoudra pas de cette façon les problèmes, comme une façon de leur dire "vous nous la mettez profond, on est pas dupe"...

Internet est un espace de liberté. Je n'y ai jamais autant lu, depuis cette affaire, de propos haineux sur des forums ou sur les réseaux sociaux, des uns et des autres. Des gens qui ne se connaissent pas, qui ne connaissent rien du parcours, de la couleur, de la vie de leur interlocuteur se laissent aller à des phrases hallucinantes de violence. Elle est trop facile, la liberté d'Internet, cachée derrière des pseudonymes, des avatars. Certains écoutent juste les Médias classiques, d'autres ne se sont pas renseignés une fois sur la question ou refusent de voir les ambiguités nauséeuses pourtant bien là.
Vous ne nous emmerderiez plus si vous étiez juste capable de vivre avec l'autre, simplement, sans voir des idées dégueulasses et des complots partout. La société ne sera jamais parfaite, il y aura toujours des injustices. Et ce n'est pas Dieudonné qui changera ça. Ni ceux qui pensent qu'en le faisant taire, on avancera.
Pro ou anti, vous nous emmerdez à vous vomir dessus. Parce qu'à force de gerber si violemment, vous nous éclaboussez tous, et ça commencer vraiment à puer.

Commentaires

H323
23 janvier 2014  15:42

ton message ressemble a une quenelle d'1m90.



Ajouter un commentaire :


Votre nom
Adresse Mail (optionnel)
Commentaire