Cyril ETESSE

Cyril ETESSE

COMEDIEN HUMORISTE



Chronique d'un beau succès à Perpignan

24 novembre 2008
Spectacle et affiliés - 4 commentaires

Je reviens d'une semaine de folie, programmé dans un nouveau café-théâtre de Perpignan, la boite à rire.
C'est toujours à la fois stressant et excitant de jouer dans un nouveau lieu ou une nouvelle ville, et franchement, je n'ai pas été déçu. Accueil formidable, public en constante augmentation jusqu'à la fin, beau bouche-à-oreille, belles critiques, les gens sont adorables... Y'a vraiment rien à dire. Alors pourquoi un nouvel article, si y'a rien à dire !!
JE FAIS ENCORE CE QUE JE VEUX !



Mardi. Premier jour
Prise de contact décontractée avec l'équipe et le lieu. Il faut dire que la petite bande est constituée de comédiens. Ils connaissent donc les difficultés du métier et le courant passe facilement, vraiment des gens adorables et drôles.
Et puis direction l'hôtel... Très joli hôtel, accueil sympathique... On se prendrait presque pour des vedettes lol. Et puis je m'installe dans la chambre pour me reposer avant la représentation du soir. Outre le fait que le chauffage (en ces temps de période glaciaire...) n'a pas l'air de fonctionner (oui, je me suis gelé les couilles tout le séjour), mes voisins ont surtout l'air... d'être présents et de le faire savoir. Ça commence fort : des hurlements de gamins, dont je ne sais toujours pas s'il s'agissait de rires ou de pleurs abominables. J'opte pour la seconde solution, vu que j'ai entendu des bruits assez équivoques, me faisant clairement penser que les mômes en mal de bagarre se prenaient à coups de meubles... Le plus effrayant étant que j'entendais des adultes et pas un qui demande de se calmer... Un peu l'hallu. Bien entendu, j'en vois dans le fond qui me disent que si ça se trouve, les parents cognaient les gosses... Pas faux. Ouais bah vu le boucan qu'ils ont fait, ils méritaient !

Spectacle le soir : Peu de personnes (on est Mardi), mais qui ont pris leur pied en toute apparence, participant activement. La presse était là, et super article en retour ! Merci !!



Mercredi. Deuxième jour.

Dès le matin, je sentais que cette journée serait spéciale... Y'a des jours comme ça...
Réveillé tôt par des bruits étranges en provenance d'une chambre voisine... Mais qu'est-ce donc ?... J'hésite d'abord avec des gémissements... Et puis je me dis que ce sont peut-être des cerfs qui brament et je commence à rire tout seul dans mon lit comme un con. Il faut l'entendre pour le croire : les gémissements deviennent de plus en plus fort, entre l'agonie et un bruit de cheval ! Et puis soudain, plus rien ! Le soir, lorsque je raconte mon aventure aux copains, on me répond que si ça se trouve, le voisin était en train de mourir. Fou rire général. (Non, le voisin n'est pas mort, je pense que je l'aurais su... En tous cas, je ne sais toujours pas si c'était un homme ou un animal. Peut-être juste un brave monsieur en train de se soulager, si vous voyez ce que je veux dire... Mais alors si c'est ça, son plaisir fut total... et bruyant).
Petit déj'. Je fait la connaissance d'un jeune, Mickaël, un peu marginal, qui manifestement habite l'hôtel, et se fait littéralement jeter par le patron parce qu'il n'est pas descendu à l'heure. Ça fait un choc, parce que le patron, un jeune maghrébin absolument adorable et hyper poli, m'avait toujours offert une image calme et posée lol. Et puis, Mickaël commence à me brancher. Le pauvre a des tics, il a l'air en marge de la société, avec pourtant une forte envie de s'en sortir, mais pas grand monde à qui parler... sauf moi.
Je comprends en fait que le patron s'occupe un peu de lui, de façon assez protectrice, et le bouge pour qu'il s'intègre. J'ai bien fait de ne pas faire de réflexion comme quoi c'était peut-être pas nécessaire de le pourrir devant moi...
Touchant, mais un peu space pour un début de journée. Après les cerfs en rut dans la chambre voisine, je sentais la drôle de journée...

Jamais 2 sans 3. Peu de personnes le soir et froides qui plus est. Alors je ne sais toujours pas si j'ai fait un bide ce soir-là . Parce que les gens étaient contents, et participaient quand je les lançais, avec grand plaisir... Mais ils ne riaient pas. Et quand tu joues devant 10 personnes muettes............... Tu te sens un peu seul. L'horreur, et une forte envie de prendre une revanche les jours qui viennent.



Jeudi, Vendredi, Samedi. Derniers jours.

Finis les cerfs, tout va bien. Bon, j'ai été tenu un matin pendant une heure par Mickaël quand même. Dur. J'ai eu droit à toute sa vie : "J'ai pas d'amis", "comment on peut rencontrer du monde ?", "Je cherche quelqu'un", "Je veux m'en sortir"... Là tu te dis "Pourquoi moi lol"... Je dois les attirer ! ^^;
Vraiment un garçon touchant, mais c'est difficile de l'aider d'autant qu'il n'a pas l'air trop libre de faire ce qu'il veut... Alors t'essaies de trouver les mots qu'il faut, donner des p'tits conseils pour rencontrer des gens, genre aller dans des assocs, faire du sport etc. J'espère franchement qu'il s'en sortira.

Les trois soirées de spectacle ont été les meilleures du séjour... et peut-être parmi les plus belles de ma petite carrière. Public chaud, de plus en plus nombreux (articles, bouche à oreille et critiques sur le net ont bien aidé) pour finir sur une salle pleine le dernier jour. En plus j'ai eu du bol, j'ai eu un groupe de 15 personnes pour un anniversaire le jeudi, et un autre anniversaire le samedi ! Dans ces cas-là, c'est du bonheur parce que les gens viennent vraiment pour s'amuser en bande. Et je suis content parce que les sketchs relativement nouveaux (tout le passage sur la TV comme l'école des Fans, les rediffusions et les dessins animés, Goldorak et surtout Scoubidou et X-Or) ont vraiment cartonné. Et les sketchs "moins stand-up" comme Farid et Aphrodite fonctionnent enfin comme je le souhaite. C'est vrai qu'avec une salle pleine, ça le fait bien faut dire.
Un public sympa et en folie, qui m'a permis beaucoup d'impros, et donc une ambiance qui est allée crescendo. J'ai même eu ma standing ovation le jeudi (j'ai halluciné ! Mille mercis !!) et ma séance de signatures d'autographes sur l'affiche le vendredi (un jeune couple avait même fait 80 bornes pour venir voir le spectacle ! Oh, c'est pas extraordinaire, ça ?!!!)
Beaux moments, et puis un public émouvant lorsqu'à la fin, je fais toujours dire à un mec dans la salle que "ce spectacle est honteux", et qu'il a dit plutôt "ce spectacle était génial" à toute la salle...

Voilà pourquoi on fait ce métier. Pour prendre du plaisir, et donner un max aux gens. Je n'oublierai jamais ce séjour fabuleux (photos et articles de presse bientôt sur le site). Bravo Perpignan, vous êtes chauds ! Et ça motive carrément pour la suite et regonfle les batteries.

Commentaires

cyril etesse
18 décembre 2008  10:56
Fichtre... Je ferme momentanément les commentaires de cet article, je suis envahi de spam et c'est un peu chiant de les effacer à longueur de temps. J'essaie de trouver une solution entre-temps...
Grum
24 novembre 2008  18:48

NON NON JE CONFIRME :
"Ce spectacle est honteux!!"

Maudit flibustier, va!

Soum
24 novembre 2008  15:54

heyyyy c génial !!!
C vrai que T nouveau sketch sont super ;)
par contre je sais tjrs pas c est quoi cette histoire de coeur...

Sam
24 novembre 2008  14:29

Bon résultat des courses, tu l'a bouffer le cerf ou non??



Ajouter un commentaire :


Votre nom
Adresse Mail (optionnel)
Commentaire