Cyril ETESSE

Cyril ETESSE

COMEDIEN HUMORISTE



Périple en Chine

03 août 2014
Divers - 1 commentaire



Ce sont les premières vraies vacances (j'entends par là loin de France) que je m'offre depuis des années... La dernière fois, c'était pour aller au Japon il y a presque une dizaine d'années maintenant, ça passe vite...
Passionné des pays asiatiques, cette fois, c'est vers la Chine que je m'envole ^^
Dire que c'est dépaysant est un euphémisme. Il n'y a rien de très comparable à la France. Rien que l'arrivée nous place dans une autre dimension. Je suis parti le 3 juillet, et en pleine période de moussons, la chaleur a là-bas quelque chose de suffoquant qui vous prend le corps avec une humidité et une atmosphère lourde et chaude que je n'avais jamais ressentie.
Le périple m'a mené de Pékin à Xian en passant par Pingyao. Je ne sais pas si les chinois voient beaucoup d'européens habituellement, mais nous étions clairement une sorte d'attraction. Soit on nous dévisageait de façon parfois gênante, comme si on dérangeait ou si les européens avaient une mauvaise réputation, soit au contraire on nous sautait dessus à bras ouverts pour nous prendre en photo. Les enfants, surtout, étaient ébahis. Parfois terrorisés, parfois tous heureux. Une horde d'enfants de 5 ou 6 ans, se sont même précipités vers moi pour demander à leurs parents de me prendre en photo avec eux. J'ai fini par me demander si mes passages TV sont arrivés jusqu'en Chine pour en arriver à ce point de reconnaissance mdr.



Le quartier où nous logions à Pékin était assez typique. Dans un hôtel à cour carrée, en plein centre ville. On passe d'endroits manifestement pauvres et typés à des lieux plus luxueux. Nous avons donc visité la fameuse cité interdite, impressionnante par sa taille et ses immenses cours, le temple du ciel, le palais d'été... Autant dire qu'on en a profité avec Max pour filmer quelques plans qui seront utilisés dans notre prochaine production basée sur Shaolin ^^
Passage obligatoire par la muraille de Chine. Merci les guides et leurs combines, nous avons pu accéder à une heure propice à un endroit de la fameuse muraille assez peu visité. En tous cas, à cette période, c'est encore un peu calme et nous avons eu le lieu rien que pour nous. Décrire l'endroit est délicat tant on se sent petit. C'est véritablement immense, la vue est splendide malgré une brume pas trop handicapante pour autant.
Ce qu'on ressent sur cette construction est indescriptible, une vraie claque...



Direction Pingyao, une cité assez touristique, pleine de petites boutiques. L'hôtel est là encore magnifique. Immense, comme si c'était une ville dans la ville, avec des chambres disséminées au détour de couloir en plein air... De belles images pour notre film lol.
Pour aller là-bas, on a pris le train de nuit. Ça devait bien faire près de 30 ans que je n'avais pas pris un vrai train de nuit avec couchettes. C'est assez amusant mais on ne dort pas le mieux du monde, il faut bien l'avouer. Après Pingyao, c'est vers Xian qu'on a terminé le séjour, avec la visite de l'armée souterraine, cette fameuse exposition de plus de 2000 figurines taille humaine, dont l'histoire est passionnante. L'empereur avait fait réaliser ces soldats et les avait fait enterrer pour qu'ils le protègent après sa mort. Une fois les 8000 pièces réalisées, il fit tuer les concepteurs si bien que personne ne savait précisément où se trouvaient les statues. Ce n'est qu'en 1974, par hasard, que des agriculteurs en ont déniché et que les fouilles réalisées ensuite ont pu en mettre progressivement à jour. Le lieu est désormais un musée impressionnant.



Voilà un voyage dépaysant que je ne regrette pas du tout. C'est vrai qu'en passant par une agence qui a pu nous fournir quand on le souhaitait ce qu'on voulait, des guides etc, on était assez indépendant sans être complètement largués. Du coup, on profite et savoure dix fois plus.
La vie là-bas ne coûte vraiment pas cher. On peut manger pour vraiment trois fois rien et quand vous revenez en France, vous constatez vraiment la différence !
Le voyage a été plutôt agréable. Pas de retard, pas de souci, tout s'est bien passé, malgré un retour épuisant avec de trop longues escales qui ont donc du nous faire passer une vingtaine d'heures en aéroport et avions... Pas de quoi se plaindre... Le 16 juillet nous revenions en France. Le 17, sur un parcours aérien proche, un avion était abattu au-dessus de l'Ukraine... Franchement de quoi relativiser.

Commentaires

Yann
03 août 2014  11:54

Un beau voyage ! J'avais visité le Japon il y a 4 ans et me demandais si les deux pays étaient très différents ; en tous cas, ton récit donne envie



Ajouter un commentaire :


Votre nom
Adresse Mail (optionnel)
Commentaire